Accueil » Le mystère des marées dans les océans et leur lien avec la Lune

Le mystère des marées dans les océans et leur lien avec la Lune

par

Les marées sont un phénomène fascinant qui se manifeste quotidiennement sur les côtes du monde entier. Ce mouvement d’ascension et de descente du niveau de l’eau se produit non seulement dans les océans, mais aussi dans les mers, bien que de manière moins prononcée. Dans cet article, nous allons aborder les facteurs responsables des marées, en particulier le rôle clé joué par la Lune.

Comprendre le mécanisme des marées

Les marées sont principalement dues aux forces gravitationnelles exercées par la Lune et le Soleil sur la Terre et ses océans. Bien que l’attraction gravitationnelle du Soleil soit en réalité plus forte que celle de la Lune en raison de sa masse beaucoup plus importante, la proximité relative de la Lune à la Terre fait que son influence sur les marées est environ deux fois plus grande que celle du Soleil.

En découvrant la différence entre l’océan et la mer, on peut mieux comprendre pourquoi les marées sont généralement plus faibles dans les mers fermées ou semi-fermées par rapport aux vastes étendues océaniques. Les océans disposent d’une surface beaucoup plus vaste qui réagit davantage aux forces gravitationnelles, tandis que les mers sont souvent entourées de continents qui limitent l’amplitude des marées.

Les différentes phases des marées

Il existe deux principaux types de marées qui se produisent quotidiennement : les marées hautes, également appelées pleines mers et les marées basses ou basses mers. Ces variations du niveau de l’eau sont le résultat direct de l’attraction gravitationnelle exercée par la Lune et le Soleil sur notre planète.

Marées hautes

Lorsque la Lune est alignée avec la Terre et le Soleil, elle exerce une attraction gravitationnelle qui attire l’eau vers elle. Ceci cause un relèvement du niveau de la mer dans la partie de la Terre faisant face à la Lune et sur celle diamétralement opposée. Ces deux zones de haute marée sont séparées par environ 12 heures, soit une demi-rotation terrestre.

Marées basses

Entre ces deux pics de marée haute, c’est-à-dire lorsque la Terre a effectué un quart de rotation (soit toutes les 6 heures), le niveau de l’eau est au plus bas. On parle alors de marées basses. Elles se produisent quand la Lune et le Soleil ne sont pas alignés et la force gravitationnelle qu’ils exercent sur la Terre s’affaiblit. Celui-ci permet aux eaux des océans de se répartir plus uniformément autour de la planète.

Les différents types de marées

On distingue généralement trois types de marées en fonction de leur régularité et de leur amplitude :

  • Marées diurnes : Elles se caractérisent par une seule marée haute et une seule marée basse chaque jour, soit toutes les 24 heures. Ces types de marées sont moins fréquents, mais on les retrouve notamment dans certaines parties du Golfe du Mexique.
  • Marées semi-diurnes : Il s’agit du type de marée le plus répandu sur la planète. Les marées semi-diurnes sont constituées de deux marées hautes et deux marées basses par jour, soit un cycle de 12 heures et 25 minutes.
  • Marées mixtes : Elles présentent des caractéristiques intermédiaires entre les marées diurnes et semi-diurnes, avec des périodes de marée haute et de marée basse irrégulières ou asymétriques.

Influence des autres facteurs sur les marées

Bien que la Lune et le Soleil soient les principaux acteurs dans la formation des marées, d’autres éléments peuvent également influencer leur comportement et leur importance.

Le relief sous-marin

Les irregularités du relief marin telles que les plateaux continentaux, les monts sous-marins et les canyons peuvent avoir un impact sur l’amplitude des marées en modifiant la façon dont l’eau se déplace dans les océans.

La configuration des côtes

La forme et l’orientation des côtes jouent également un rôle dans la formation des marées. Par exemple, la présence de baies et d’estuaires peut amplifier ou atténuer les marées en fonction de leur forme, de leur orientation et de leur profondeur.

Les courants océaniques

Les courants océaniques, tels que le Gulf Stream et le courant circumpolaire antarctique, peuvent également influencer la distribution des eaux et donc l’amplitude des marées en interagissant avec la topographie du fond marin et les masses terrestres qui les bordent.

Le changement climatique et son impact sur les marées

Le réchauffement climatique est l’une des principales préoccupations de notre époque. Les conséquences de ce phénomène peuvent se faire ressentir jusque sur les marées dans les océans. En effet, l’élévation du niveau des mers due à la fonte des glaces et l’expansion thermique de l’eau peut avoir pour effet d’augmenter l’amplitude des marées, rendant certaines zones côtières plus vulnérables aux inondations causées par les marées extrêmes.

En conclusion, le phénomène des marées dans les océans est un sujet complexe et passionnant qui nous permet de mieux comprendre les interactions entre la Terre, la Lune et le Soleil. Des facteurs tels que les forces gravitationnelles, le relief sous-marin et les courants océaniques contribuent tous à façonner ce mouvement perpétuel de l’eau autour de notre planète. Ainsi, les marées demeurent un exemple remarquable de la manière dont les forces naturelles travaillent en synergie pour créer des phénomènes uniques et spectaculaires sur notre Terre.

Tu pourrais aussi aimer